Archives de Catégorie: L’échiquier européen

Humeur et rumeurs du chaos

J’ai beaucoup de mal à venir sur les blogs en ce moment. Non pas que je ne trouve rien à redire à l’information, et donc que tout irait bien. Mais il règne un tel chaos partout, que le dégoût surpasse l’ensemble !

Prenez par exemple le Penelopegate :

Le « peuple de droite » (par opposition au « peuple de gauche » – parce qu’il faut bien en rajouter un peu du côté du populisme dans les deux principaux partis) croyait avoir trouvé « son champion« . Hélas il n’a pas l’heur de plaire dans « certaines sphères du pouvoir »… alors « on » le dézingue à grands renforts de « révélations » canardesques…

Curieusement toute cette histoire nauséabonde me fait penser au Sarkozy bashing pendant son quinquennat, que les droitistes n’ont pas manqué de faire suivre du Hollande bashing. C’est de bonne guerre médiatique voyez-vous, et il n’y a pas lieu de s’en plaindre lorsque l’exemple est venu d’en haut (entre autres le foutage de gueule à propos des talonnettes – au hasard…) !

Mais, curieusement toujours, le Penelopegate me fait aussi penser au traquenard du Sofitel, où DSK s’est embourbé platement juste au moment où il était donné gagnant par les officines de sondage – les sondologues -, et donné gagnant (c’est ça le pire) autant chez les partisans de la droite que de la gauche. C’est que, voyez-vous, cet économiste devait connaître trop bien le dessous des cartes financières de ceux qui gouvernent le monde en sous-mains. « Ils » n’allaient pas laisser venir au pouvoir l’ex directeur du FMI, qui pouvait, qui sait, remettre notre pays sur les rails. Je me souviens aussi qu’avec d’autres personnalités politiques, l’assassinat n’a pas été seulement politique !

C’est arrivé au point où je me dis que « certaines sphères du pouvoir » n’aiment pas la Démocratie si elles les dessert, c’est à dire si La Démocratie les prive du contrôle du jeu, si elle se met à choisir elle-même qui elle veut voir entrer à l’Élysée. Leur dictature n’a aucun rapport avec la Démocratie. Avouez qu’on aurait tout vu si la Démocratie était au service du peuple, ce n’est pas cela qui lui est demandé. Ni en France, ni ailleurs. Regardez ces méchants populistes anglais qui ont voté le Brexit, ou les très vilains populistes qui ont voté pour Trump. Et pourtant ce ne sont pas les mises en garde tous azimut qui ont manqué dans la presse mondiale, comme si c’était le problème des citoyens du monde de se mêler des élections US. Comme si nous avions de grandes leçons de démocratie à donner au monde, comme si nous avions une presse indépendante, comme si les plus grands médias n’étaient pas aux mains des milliardaires

Indispensable pour les sceptiques !

Indispensable pour les sceptiques !

Et puis ces campagnes électorales ras du caniveau (US et France) qui font penser aux pires républiques bananières, cela n’est pas fait pour réconcilier la population (ça fait moins populiste que « peuple de gauche » ou « peuple de droite ») avec les élus. Au contraire. C’est le « tous pourris » qui va l’emporter, à moins que ce ne soit Marine Le Pen. J’étais à deux doigts de penser un moment que je m’en foutais, ou que ce serait « bien fait » pour ceux qui truquent le jeu. Puis j’ai pensé que nous n’avions finalement pas le droit de choisir librement dans cette dictature mondialisée, que le candidat adoubé par « la sphère » nous sera imposé d’une manière ou d’une autre y compris par manipulation, il suffit aux moutons de voir qui est le chouchou des médias avant de choisir « le bon bulletin », que j’allais m’abstenir, ne plus figurer dans le lot de ceux qui pleurent régulièrement parce qu’ils se sont fait avoir, à droite comme à gauche, car nous faisons tous partie de ceux qui payons pour les conséquences même si certains sont plus pions que d’autres, nous ainsi que nos proches sommes débiteurs, que j’allais m’occuper d’autre chose, faire de la méditation, prier pour la Paix dans le monde, bref m’éloigner de tout ce qui est gerbant et nauséeux…

Irais-je voter ? Ça dépendra du temps qu’il fera…

Perdu d'avance...

Perdu d’avance…

Les forces en Méditerranée, ce que les médiamenteurs ne vous diront pas…

La carte suffit à elle seule pour montrer qui est l’agresseur, et qui est l’agressé..
L’article ci-dessous mérite d’être lu pour comprendre à quel point on se fout de notre tête (en restant polie). J’ai trouvé cela par la recherche d’image, et, à titre exceptionnel, je ne mettrai pas la source car j’ai compris que parfois il est préférable de la fermer pour laisser se débrouiller ceux qui voient le mal partout. J’avais la curieuse idée de chercher une carte des bases russes dans le monde, pour comparer avec la carte des bases américaines que voici !

Rien de tel qu'un bon visuel n'est-ce pas ?

Rien de tel qu’un bon visuel n’est-ce pas ?

« Les États-Unis s’alarment (de façon ubuesque sachant que les Forces Russes et Américaines sont sur place depuis près de 3 ans) depuis des semaines de la montée en puissance militaire russe en Syrie afin de renforcer son aide au régime du président Bachar al-Assad, alors que les Américains pilotent depuis un an une coalition internationale contre les combattants de l’état dit « islamique » (EI).

Le Pentagone avait indiqué plutôt avoir observé l’apparition près de Lattaquié, de matériel et de troupes russes, laissant penser que l’armée russe est en train d’installer une base aérienne avancée. Présence Russe tout a fait normale depuis plusieurs décennie, du fait de la coopération Syro-Russe.

Les Russes ont déjà déployé sur place au moins quatre hélicoptères militaires, sept chars, une dizaine de véhicules blindés de transport de troupes, selon le Pentagone.

Depuis 2012 ?

La Russie a commencé une accumulation militaire en Méditerranée en 2012, et depuis le mois de décembre de cette même année la Marine avait établi une présence constante dans la partie orientale de la mer Méditerranée.

Le 1er mai 2013, tous les cuirassés russes opérant dans la région ont été affectés à un seul groupe de travail sous le commandement de l’opération spéciale de la zone maritime au large des côtes.

Actuellement, il y aurait sept navires de guerre déployés dans la zone: le « Aleksandr Shabalin », le « Nevelskoy », le « Peresvet », le « Novotcherkassk » et le « Minsk ». Dans la mer Baltique Flotte le navire d’escorte « Neustrashimy » de la Russie Noire et, ainsi qu’un navire grande capacité – anti-sous-marin le « Panteleyev ».

Les forces en présence laissent apparaitre un très gros différentiel à l'avantage des forces US et alliés. Pourquoi crier au viol ?

Les forces en présence laissent apparaitre un très gros différentiel à l’avantage des forces US et alliés. Alors pourquoi crier au viol ?

A noter que le croiseur porte-missiles « Moskva » est arrivé dans l’est de la Méditerranée le 16 Septembre 2013.

Deux cuirassés de flotte de la mer Noire, le destroyer lance-missiles « Smetlivy » et le porte avions « Nikolay Filchenkov » avaient quitté leurs bases de Sébastopol et de Novorossiysk, ce même mois de septembre 2013 en direction de la Méditerranée orientale.

Le SSV-201 -« Priazovye » navire de reconnaissance aurait également rejoint le reste des troupes en Méditerranée orientale au début de Septembre 2013.

À l’arrivée de la « Moskva », son commandant, Sergey Tronev, assumera le commandement opérationnel de la « task force ».

Base occidentale – syrie 2011-2014
Base occidentale – syrie 2011-2014
Une base russe majeure en développement à Lattaquié

Selon les estimations des États-Unis, le déploiement russe en Syrie comprend, outre les chasseurs, des hélicoptères d’attaque Mil Mi-24 (Hind selon la classification de l’OTAN) et de transport de troupe Mi-8 (Hip), de l’artillerie ainsi que 500 hommes de l’infanterie de marine sur une base aérienne en développement rapide proche du port de Lattaquié, cœur du pays alaouite, la base démographique du régime Assad dont les rebelles s’approchent.

Selon un responsable américain qui s’exprimait sous le sceau de l’anonymat, quatre chasseurs russes tactiques Soukhoï Su-27 ont été envoyés en Syrie. Un autre responsable américain a refusé de donner un chiffre mais a confirmé la présence de plusieurs avions.

Qui dit base militaire, dit des instructeurs, des exercices communs et tout cela en pleine collaboration Syro-russe…

Ces discussions d’ordre militaire s’inscrivent dans un cadre diplomatique plus large, a signifié vendredi à Londres le secrétaire d’Etat américain, John Kerry. « Le président pense qu’une conversation sur le plan militaire est un pas important (…), cela aidera à définir certaines de nos différentes options » a-t-il déclaré, en soulignant la nécessité de trouver un « terrain d’entente » avec la Russie afin de parvenir à un accord politique en Syrie et de mettre fin aux souffrances de la population.

Le ministre de la défense américain a ainsi déclaré à son homologue russe, selon le Pentagone, que les futures consultations auraient lieu parallèlement avec «des discussions diplomatiques qui permettront une transition politique en Syrie» . »

Sources : Afp, reuters, Associated Press, Russia Today, Le Figaro,

Est-ce que les organisations qui ont payé le voyage des migrants vont nettoyer après leurs passages ?

Vous remarquerez la nourriture, les jouets, les vêtements etc… jetés …. et certaines associations qui demandent à  ce que  l’on fasse des dons.

Il y a aussi des plages en Grèce où des tas de vestes de sauvetage orange neuves et des canots gonflables jonchent les plages..par milliers si ce n’est plus….quel monstrueux gâchis que tout ça…..

Alors, puisque ceux qui ont organisé les migrations de masse actuelles, qui s’apparentent ni plus ni moins à de la traite humaine, il faudrait appliquer la règle en matière écologique des pollueurs payeurs. Qui osera le dire et le faire ???

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les liens incestueux de la réalité actuelle avec les plans du nouvel ordre mondial depuis deux siècles !

Et quand je dis deux siècles, je suis loin du compte. C’est simplement parce que je me limite volontairement à la période qui va de la révolution française jusqu’à nos jours, dans l’objectif de comprendre de quoi (et par qui) s’est construite « la démocratie républicaine ». N’hésitez pas malgré la longueur de la vidéo, car ce cours magistral bien étayé de cartes vaut plusieurs mois ou années de recherches approfondies en solo sur la question !

Clandestins : une machine bien huilée qui tourne à plein régime…..

Reçu par mail :

« Clandestins : une machine bien huilée qui tourne à plein régime

En déployant mon journal quotidien ce matin, mon attention fut attirée par une grande photo montrant des naufragés clandestins voguant sur un canot pneumatique. Banal, me direz-vous, on ne parle plus que de ça, je décide donc de tourner la page. Mais c’est à ce moment que la légende incrustée dans la photo m’interpelle : « en pleine mer, ils appellent Strasbourg ».

Plus loin, l’article est explicite. Des migrants en détresse peuvent composer un numéro d’appel téléphonique (0033486517161) dont le destinataire est le bureau strasbourgeois de l’association des Travailleurs maghrébins de France. Là, un correspondant décroche, demande la position du bateau, le nombre de personnes à bord, s’il y a des blessés, etc.

Son collègue transfère le message aux gardes-côtes pour que le bateau soit secouru le plus rapidement possible et ensuite pour s’assurer que les gardes-côtes se portent bien au secours des migrants en difficultés.

Ces appels au secours sont planifiés bien à l’avance par le collectif « Watch the Med » qui distribue aux candidats à l’émigration des cartons comportant un numéro de téléphone et l’intitulé du collectif. C’est écrit en anglais, arabe, français et persan.

Au verso, il est précisé que s’ils n’étaient pas rapidement secourus, le collectif ferait pression sur les médias et les politiques. Il y a aussi des contacts au Maroc et en Tunisie où les cartons sont distribués sur place. On en distribue même à Calais, Vintimille et d’autres lieux en Europe.

Vous pourrez me faire remarquer qu’ils sauvent des vies humaines. Mon œil, vous n’allez pas nous faire croire que ces gens ne connaissent pas les risques encourus. Ils viennent peut être du fin fond de la Somalie mais ils regardent aussi les informations télévisées et savent exactement ce qui les attend. Et puis, on parle surtout de ceux qui sont en détresse (forcément, quand on monte à 200 sur un bateau prévu pour 20), mais combien d’entre eux passent sans trop d’encombres, sauf dans la dernière ligne droite. Car le truc est bien connu désormais : on provoque une avarie de moteur et on appelle le numéro de Strasbourg par téléphone satellitaire, facile ! Les gardes-côtes embarquent tout le monde et une heure plus tard tous les passagers mettent les pieds dans une Europe où ils seront inexpulsables. Comme ils n’ont effectué aucune formalité pour obtenir une autorisation de séjour, de migrants, ils sont passés au stade de clandestins.

Ainsi donc, sous couvert d’une action humanitaire, un collectif ayant pignon sur rue en France et relayé par l’association des Travailleurs maghrébins de Strasbourg organise l’immigration clandestine en Europe et par conséquent dans notre pays sans que cela n’émeuve personne. Ainsi donc, ce collectif et cette association sont un maillon de la grande chaine des passeurs que notre ministre de l’Intérieur promet à moultes reprises de sanctionner avec la plus grande sévérité.
.
Allo Cazeneuve, où es-tu ? Tu ne vois rien, tu n’entends rien. Il est vrai que tu n’en finis pas de serrer les mains aux clandestins qui violent les lois de la République, et comme il en arrive tous les jours, je crois bien que tu vas finir par attraper des ampoules. Je sais bien que tu espères que beaucoup d’entre eux demanderont l’asile en France et que le meilleur moyen d’en attirer le plus possible est de fermer les yeux sur l’immigration clandestine et de choyer les associations qui la soutiennent et l’organisent.
.

Nous en avons eu la preuve, c’est en première page de nos journaux qui n’ont pas compris qu’ils venaient involontairement de jouer un mauvais tour à la bienpensance. »

Jean-Louis Burtscher

Image non liée au mail

Image non liée au mail

Le « migrant » c’est un peu la version pauvre d’un prince saoudien !

J’avoue que la comparaison me plait bien, aussi je partage l’article sur ce blog en lien avec cette politicus horribilis qui met le monde à feux et à sangs…

« Les « migrants », c’est un fait, sont en très grande majorité des hommes. Des hommes jeunes faut-il préciser. Ils arrivent en Europe sans familles et sans femmes. Voilà qui facilite déjà la chasse à la Blanche : ne pas être vu/contrôlé par sa (ou ses) femme(s), ses sœurs, sa mère, sa famille, sa communauté. L’Europe, c’est la sortie entre mecs ! Plus de contrôle social, rien. La liberté, la belle vie ! L’image de l’Occident où tout est permis ! Jouir sans entraves ! Finies les soi-disant traditions et tout le toutim, le migrant est venu ici profiter de la licence et il s’affranchit vite des anciens interdits. En témoigne parfaitement la consommation d’alcool qui est la sienne et qui a été fort remarquée à Cologne… Est-il musulman? Oui et non, comme nos racailles de cité quoi… A la mosquée le vendredi et aux putes le samedi. Son modèle ? Ces princes saoudiens du genre Majed ben Abdoullah ben Abdoulaziz Al-Saoud. Celui-ci mène « une vie complètement trash, à mille lieux des traditions islamiques saoudiennes particulièrement puritaines : il passerait en effet la plupart de son temps à se saouler et sniffer de la cocaïne, entouré de prostituées ». Complètement dépravé, sa grandeur a surtout été récemment inquiétée par les autorités de Californie pour « des actes sadiques sur ses employées féminines. » Comment justifie-t-il son comportement ? « Je suis un prince et je fais ce que je veux ! ». Vous l’aurez compris, le « migrant », c’est un peu la version pauvre d’un prince saoudien… »

Pour le clandestin, l’équation est simple : Europe = terrain de jeu ! (source et suite ici)

PHO56fa0030-b2a9-11e4-82c0-d02a422c09b6-805x453

La Foi en feu (Dieu assassiné) au Donbas…

Et encore je vous fais grâce de la vidéo où l’on voit les prêtres rôtir sur une broche au dessus des flammes… comme d’habitude ne compter pas sur les médiamenteurs à la sauce FM pour vous informer sur les crimes des « gentils démocrates » de Kiev… (source)

« Nombreux sont ceux qui m’accusent de ne pas m’occuper de mes oignons et qui me demandent de balayer devant ma propre porte avant de regarder chez le voisin. Il est à dire que je suis loin d’être en odeur de sainteté et il m’arrive à m’intéresser à la réalité française et de ne pas m’axer que sur la réalité russe ou slave, à titre général. Ceci dit je ne lâche jamais prise et sans disserter trop sur les sujets tels que le Donbass, très prisés par les gens souvent connus pour leur grasse ignardise et pourtant miraculeusement prolixes sur ce thème, je voulais  plutôt vous faire part de quelque chose qui est, bien trop souvent, négligé par tous les observateurs dits politiquement corrects. Ce sujet est l’Eglise orthodoxe russe en Ukraine et, plus exactement, dans la région de Donbass.

Quoi que vous me disiez sur le bien-fondé des prétentions de Kiev, désireux de maintenir l’intégrité du territoire ukrainien qui serait soi-disant menacé par les initiatives de Moscou, vous auriez du mal à ferrailler avec moi à propos des assassinats des prêtres. C’est que les curés de villages de Donbass flambent comme des cierges dans le feu de la guerre civile qui fait rage. Qui plus est, le roussi ne concerne pas que les saints pères mais aussi leurs paroissiens et les églises. Voici les statistiques jamais démenties par les autorités des putschistes de Maïdan: trois prêtres orthodoxes ont été sauvagement assassinés par les extrémistes pro-kiéviens quatre grièvement blessés; plus de 9 cathédrales des districts de Lougansk et Donetsk rasées de la surface terrestre, 80 églises sérieusement endommagées… La liste d’exactions du régime criminel ukrainien est très longue et a fait l’objet des commentaires des représentants de l’Eglise orthodoxe du Patriarcat de Moscou en Ukraine dont Vassili Anissimov, chef de service de presse du cardinal orthodoxe russe de l’Ukraine Onoufri. Le Patriarcat de Moscou s’est aussi exprimé sur les ondes de la radio orthodoxe Radonezh.ru pour déplorer ce conflit sanglant à la doublure d’un conflit religieux qui s’étend à travers le pays et qui n’est pas sans rappeler Nantes de l’époque vendéenne.

Il me semble exhaustif de citer le cas du village Ptichia de la région de Rovensk – une autre région que celle de Donbass – où le curé et ses ouailles sont littéralement assiégés par les gens du « Pravy Sector » dans leur église de village. Les gens se sont emmurés depuis plusieurs jours. Ils chantent des cantiques, on leur a coupé les vivres et le chauffage, ils n’ont plus d’eau courante… Une femme succomba à la crise cardiaque mais les miliciens ont refusé net de faire passer l’ambulance. Et pourtant la résistance des paysans reste en béton : ils ne démordent pas pour protéger leur foi contre les nouveaux barbares, tants chéris par l’Occident dépravé.

Le scénario appliqué par les seigneurs de guerre locaux, hommes de paille de l’OTAN, est simple et efficace. Ils demandent aux prêtres orthodoxes de s’émanciper du Patriarcat de Moscou pour rejoindre l’Eglise dissidente autoproclamée de l’Ukraine dirigée par un certain Filaret. Les schismatiques ont pignon sur rue, mais si vous faites de la résistance, vous risquez votre peau et les murs de votre église. Vous serez pourchassé, hué dans les rues par les collabos, vous auriez un mal fou à officier parce qu’à tout bout de champ les cagoulards pourront faire irruption dans la Maison de Dieu pour vous tirer une balle entre les deux yeux ou vous emmener de force afin de torturer et ensuite mettre à mort. Cela fut particulièrement le cas du prêtre Roman Nikolaïev tué sur le pas de sa porte par des inconnus le 26 août 2015; ou encore celui de la religieuse Alevtina du monastère Florovski assassinée dans son appartement le 29 juillet dernier; ou encore celui du curé Dmitri Plotnikov attaqué à arme blanche le 26 octobre 2015 dans son église Saint-Nicolas de l’arrondissement Darnitski de Kiev… Les cas sont innombrables et les témoignages tellement poignants qu’il est difficile de garder son sang-froid.

Tout ça est royalement ignoré avec une superbe bien européenne par les dirigeants occidentaux. Eh bien, je suis le Pape s’il ne s’agit pas des persécutions religieuses et ethniques.

Les fidèles de l’Eglise orthodoxe de Moscou ont été tellement dépités par cette guerre spirituelle soutenue par l’Ouest du continent qu’ils en sont venus à réunir une conférence générale à Moscou pour rédiger une déclaration adressée à l’Union Européenne. On y explique, de façon explicite, ce qui est en train de se passer en demandant de mettre un terme aux activités des colonnes infernales des jacobins de Kiev. Comme de bien entendu, aucune source occidentale n’en fait état. La liberté de presse reste lettre morte ce qui, somme toute, n’est pas étonnant pour un Occident en perdition qui semble avoir définitivement perdu le Nord.

La guerre contre le christianisme frappe l’Europe de plein fouet. Quand on vous relate ces faits tus généralement même par les agences de presse officielle, vous comprenez mieux le dessein de ceux qui cherchent à déchristianiser l’Europe. Leur réussite semble être certaine dans une France où plus de 70% de population active se dit maintenant athée et a peur de mettre une crèche dans sa fenêtre ou accrocher une couronne de houx au-dessus de sa porte en période de Noël. On voit les prémices du même processus en Ukraine où les gens s’étripent comme du temps de la Révolution de 1789. Il va de soi que les mêmes forces cherchent à porter la guerre en Russie, dernier pilier inébranlable de la civilisation chrétienne eurasienne. »

Alexandre Artamonov, Radio Radonezh.ru

foto-gorlovka