Archives de Catégorie: Prospective géopolitique

L’histoire a tendance à se répéter souvent, les chats ne font pas des chiens… C’est pourquoi il faut étudier les retombées des faits historiques pour déduire ce qui nous attend à l’avenir !

Humeur et rumeurs du chaos

J’ai beaucoup de mal à venir sur les blogs en ce moment. Non pas que je ne trouve rien à redire à l’information, et donc que tout irait bien. Mais il règne un tel chaos partout, que le dégoût surpasse l’ensemble !

Prenez par exemple le Penelopegate :

Le « peuple de droite » (par opposition au « peuple de gauche » – parce qu’il faut bien en rajouter un peu du côté du populisme dans les deux principaux partis) croyait avoir trouvé « son champion« . Hélas il n’a pas l’heur de plaire dans « certaines sphères du pouvoir »… alors « on » le dézingue à grands renforts de « révélations » canardesques…

Curieusement toute cette histoire nauséabonde me fait penser au Sarkozy bashing pendant son quinquennat, que les droitistes n’ont pas manqué de faire suivre du Hollande bashing. C’est de bonne guerre médiatique voyez-vous, et il n’y a pas lieu de s’en plaindre lorsque l’exemple est venu d’en haut (entre autres le foutage de gueule à propos des talonnettes – au hasard…) !

Mais, curieusement toujours, le Penelopegate me fait aussi penser au traquenard du Sofitel, où DSK s’est embourbé platement juste au moment où il était donné gagnant par les officines de sondage – les sondologues -, et donné gagnant (c’est ça le pire) autant chez les partisans de la droite que de la gauche. C’est que, voyez-vous, cet économiste devait connaître trop bien le dessous des cartes financières de ceux qui gouvernent le monde en sous-mains. « Ils » n’allaient pas laisser venir au pouvoir l’ex directeur du FMI, qui pouvait, qui sait, remettre notre pays sur les rails. Je me souviens aussi qu’avec d’autres personnalités politiques, l’assassinat n’a pas été seulement politique !

C’est arrivé au point où je me dis que « certaines sphères du pouvoir » n’aiment pas la Démocratie si elles les dessert, c’est à dire si La Démocratie les prive du contrôle du jeu, si elle se met à choisir elle-même qui elle veut voir entrer à l’Élysée. Leur dictature n’a aucun rapport avec la Démocratie. Avouez qu’on aurait tout vu si la Démocratie était au service du peuple, ce n’est pas cela qui lui est demandé. Ni en France, ni ailleurs. Regardez ces méchants populistes anglais qui ont voté le Brexit, ou les très vilains populistes qui ont voté pour Trump. Et pourtant ce ne sont pas les mises en garde tous azimut qui ont manqué dans la presse mondiale, comme si c’était le problème des citoyens du monde de se mêler des élections US. Comme si nous avions de grandes leçons de démocratie à donner au monde, comme si nous avions une presse indépendante, comme si les plus grands médias n’étaient pas aux mains des milliardaires

Indispensable pour les sceptiques !

Indispensable pour les sceptiques !

Et puis ces campagnes électorales ras du caniveau (US et France) qui font penser aux pires républiques bananières, cela n’est pas fait pour réconcilier la population (ça fait moins populiste que « peuple de gauche » ou « peuple de droite ») avec les élus. Au contraire. C’est le « tous pourris » qui va l’emporter, à moins que ce ne soit Marine Le Pen. J’étais à deux doigts de penser un moment que je m’en foutais, ou que ce serait « bien fait » pour ceux qui truquent le jeu. Puis j’ai pensé que nous n’avions finalement pas le droit de choisir librement dans cette dictature mondialisée, que le candidat adoubé par « la sphère » nous sera imposé d’une manière ou d’une autre y compris par manipulation, il suffit aux moutons de voir qui est le chouchou des médias avant de choisir « le bon bulletin », que j’allais m’abstenir, ne plus figurer dans le lot de ceux qui pleurent régulièrement parce qu’ils se sont fait avoir, à droite comme à gauche, car nous faisons tous partie de ceux qui payons pour les conséquences même si certains sont plus pions que d’autres, nous ainsi que nos proches sommes débiteurs, que j’allais m’occuper d’autre chose, faire de la méditation, prier pour la Paix dans le monde, bref m’éloigner de tout ce qui est gerbant et nauséeux…

Irais-je voter ? Ça dépendra du temps qu’il fera…

Perdu d'avance...

Perdu d’avance…

Publicités

Les forces en Méditerranée, ce que les médiamenteurs ne vous diront pas…

La carte suffit à elle seule pour montrer qui est l’agresseur, et qui est l’agressé..
L’article ci-dessous mérite d’être lu pour comprendre à quel point on se fout de notre tête (en restant polie). J’ai trouvé cela par la recherche d’image, et, à titre exceptionnel, je ne mettrai pas la source car j’ai compris que parfois il est préférable de la fermer pour laisser se débrouiller ceux qui voient le mal partout. J’avais la curieuse idée de chercher une carte des bases russes dans le monde, pour comparer avec la carte des bases américaines que voici !

Rien de tel qu'un bon visuel n'est-ce pas ?

Rien de tel qu’un bon visuel n’est-ce pas ?

« Les États-Unis s’alarment (de façon ubuesque sachant que les Forces Russes et Américaines sont sur place depuis près de 3 ans) depuis des semaines de la montée en puissance militaire russe en Syrie afin de renforcer son aide au régime du président Bachar al-Assad, alors que les Américains pilotent depuis un an une coalition internationale contre les combattants de l’état dit « islamique » (EI).

Le Pentagone avait indiqué plutôt avoir observé l’apparition près de Lattaquié, de matériel et de troupes russes, laissant penser que l’armée russe est en train d’installer une base aérienne avancée. Présence Russe tout a fait normale depuis plusieurs décennie, du fait de la coopération Syro-Russe.

Les Russes ont déjà déployé sur place au moins quatre hélicoptères militaires, sept chars, une dizaine de véhicules blindés de transport de troupes, selon le Pentagone.

Depuis 2012 ?

La Russie a commencé une accumulation militaire en Méditerranée en 2012, et depuis le mois de décembre de cette même année la Marine avait établi une présence constante dans la partie orientale de la mer Méditerranée.

Le 1er mai 2013, tous les cuirassés russes opérant dans la région ont été affectés à un seul groupe de travail sous le commandement de l’opération spéciale de la zone maritime au large des côtes.

Actuellement, il y aurait sept navires de guerre déployés dans la zone: le « Aleksandr Shabalin », le « Nevelskoy », le « Peresvet », le « Novotcherkassk » et le « Minsk ». Dans la mer Baltique Flotte le navire d’escorte « Neustrashimy » de la Russie Noire et, ainsi qu’un navire grande capacité – anti-sous-marin le « Panteleyev ».

Les forces en présence laissent apparaitre un très gros différentiel à l'avantage des forces US et alliés. Pourquoi crier au viol ?

Les forces en présence laissent apparaitre un très gros différentiel à l’avantage des forces US et alliés. Alors pourquoi crier au viol ?

A noter que le croiseur porte-missiles « Moskva » est arrivé dans l’est de la Méditerranée le 16 Septembre 2013.

Deux cuirassés de flotte de la mer Noire, le destroyer lance-missiles « Smetlivy » et le porte avions « Nikolay Filchenkov » avaient quitté leurs bases de Sébastopol et de Novorossiysk, ce même mois de septembre 2013 en direction de la Méditerranée orientale.

Le SSV-201 -« Priazovye » navire de reconnaissance aurait également rejoint le reste des troupes en Méditerranée orientale au début de Septembre 2013.

À l’arrivée de la « Moskva », son commandant, Sergey Tronev, assumera le commandement opérationnel de la « task force ».

Base occidentale – syrie 2011-2014
Base occidentale – syrie 2011-2014
Une base russe majeure en développement à Lattaquié

Selon les estimations des États-Unis, le déploiement russe en Syrie comprend, outre les chasseurs, des hélicoptères d’attaque Mil Mi-24 (Hind selon la classification de l’OTAN) et de transport de troupe Mi-8 (Hip), de l’artillerie ainsi que 500 hommes de l’infanterie de marine sur une base aérienne en développement rapide proche du port de Lattaquié, cœur du pays alaouite, la base démographique du régime Assad dont les rebelles s’approchent.

Selon un responsable américain qui s’exprimait sous le sceau de l’anonymat, quatre chasseurs russes tactiques Soukhoï Su-27 ont été envoyés en Syrie. Un autre responsable américain a refusé de donner un chiffre mais a confirmé la présence de plusieurs avions.

Qui dit base militaire, dit des instructeurs, des exercices communs et tout cela en pleine collaboration Syro-russe…

Ces discussions d’ordre militaire s’inscrivent dans un cadre diplomatique plus large, a signifié vendredi à Londres le secrétaire d’Etat américain, John Kerry. « Le président pense qu’une conversation sur le plan militaire est un pas important (…), cela aidera à définir certaines de nos différentes options » a-t-il déclaré, en soulignant la nécessité de trouver un « terrain d’entente » avec la Russie afin de parvenir à un accord politique en Syrie et de mettre fin aux souffrances de la population.

Le ministre de la défense américain a ainsi déclaré à son homologue russe, selon le Pentagone, que les futures consultations auraient lieu parallèlement avec «des discussions diplomatiques qui permettront une transition politique en Syrie» . »

Sources : Afp, reuters, Associated Press, Russia Today, Le Figaro,

Implication de la France dans la r-évolution du nouvel ordre mondial en Syrie, et conséquences !

Il faut voir cette vidéo pour comprendre dans quel engrenage nos dirigeants ont mis le doigt en Syrie… le rapport entre les ventes d’armes et le soutien au terrorisme essentiellement !

Mais il y a aussi cette question abordée à la fin, que je trouve particulièrement pertinente puisque après les Frères Musulmans, Al-Qaïda et toutes ses déclinaisons selon les endroits du globe où le groupe interagit ; nous avons aujourd’hui la mouvance État Islamique  qui enveloppe tout un tas de groupuscules disparates, et si l’on ne fait rien pour contrer ça sur le plan idéologique, ça partira en roue libre pour combien de temps encore ?

Troisième guerre mondiale : le début de la fin (des temps)

Décryptage des derniers conflits pour comprendre ce qui nous attend !

Pourquoi notre pays est à la merci d’une guerre civile ?

Parce qu’il y a déjà des problèmes dans les casernes alors que nous sommes en temps de paix à l’intérieur des frontières. Nul ne peux servir deux maîtres, soit il sert l’un soit il sert l’autre. Ce qui revient à dire que nul soldat ne peut servir (son) Dieu, et servir en même temps l’état dont il porte en apparence l’uniforme. La remarque est valable dans tous les pays européens soumis à la même politique d’immigration massive inadaptable !

Pour ceux qui l'ignorent...

Pour ceux qui l’ignorent…

« I am a racist » (je suis raciste) !

Une pamphlet reçu par mail, dont le texte est traduit en français. En réalité ce qui est dit dans cette vidéo s’adapte à la France, à la Belgique, à la Hollande, à l’Allemagne, bref à tous les pays européens d’une manière générale…et le nom de Tony Blair peut être remplacé par celui de chacun de nos dirigeants…

les services secrets italiens ont lancé l’alarme sur le prochain arrivage de 250.000 à 500.000 réfugiés en provenance de la Libye au cours des deux à trois prochains mois!

Comment peut-on envisager l’avenir de l’Europe en tant que peuple dans les prochaines années, si ce n’est comme ce qu’elle semble être : une colonisation (africaine) inversée ? L’histoire ne se répète pas toujours dans ce qu’elle a de meilleur !

« Alerte rouge sur les côtes siciliennes. Au lendemain de l’arrivée de 8.480 réfugiés en trois jours en Sicile et en Calabre, l’Association des préfets a lancé l’alarme sur le risque d’une saturation rapide des centres d’accueil des réfugiés en provenance de la Libye. Face à l’afflux des migrants, le ministère de l’Intérieur a adressé une circulaire aux préfets en vue de trouver d’urgence des places pour 6.500 réfugiés, en plus des 70.000 places actuellement occupées. Mais les préfets sont pris en étau entre le ministère de l’Intérieur et les collectivités locales qui rechignent à prendre de nouveaux engagements. D’autant que selon la presse italienne, les services secrets italiens ont lancé l’alarme sur le prochain arrivage de 250.000 à 500.000 réfugiés en provenance de la Libye au cours des deux à trois prochains mois.

« Ceux qui consacrent une attention professionnelle aux flux migratoires en provenance de la Libye estime que l’Italie a deux mois, trois au maximum, avant que s’abatte sur nos côtes méridionales un «tsunami» de déshérités : 250.000 selon les optimistes, 500.000 pour ceux qui pensent que le «bassin» plus ample », prévient le «Corriere della Sera». La fourchette reste inférieure de moitié à celle (500.000 à un million de réfugiés en 2015) évoquée par le Directeur exécutif de l’agence Frontex, Fabrice Leggeri, en mars dernier, mais contestée jusqu’ici par le gouvernement italien. Mais il suffit de rappeler que l’Italie a dû faire face à un flux de 170.000 réfugiés pour toute l’année 2014 pour se rendre compte de l’ampleur du drame humain en préparation. Depuis le début de l’année, plus de 19.000 migrants ont déjà débarqué sur les côtes méridionales italiennes et les centres d’accueil sont au bord de l’explosion… (source)

gPcQsZC